What Saket - Wat Ratchanatdaram

Une journée à Bangkok

Le voyage continue en solitaire…

J’avais dit qu’un jour j’y retournerai et 20 ans après me voilà à Bangkok au petit matin dans un métro bondé où j’aperçois déjà au loin la tonne de gratte-ciel qui tapisse le paysage urbain. Je ne me souvenais plus qu’il y en avait autant, la ville aurait-elle changée ?

Phaya Thai station, tout le monde descend. Je suis déjà excité à l’idée de redécouvrir la ville. D’emblée, je ne peux m’empêcher de comparer avec l’Inde et le contraste est saisissant. C’est partie pour 6km de ballade dans la ville sac sur le dos en direction de ma Guest House The  Oasis Hostel proche de Khaosan Road.

Un gars ayant la quarantaine environ m’aborde dans la rue, il est tout guilleret, c’est bouddha holliday apparemment, un jour spécial et festif. Il est prof juste à côté et semble s’intéresser à mon parcours. Je l’écoute passablement, il sort un papier et m’écrit des choses à voir, à faire etc, à cet instant je me dis ´chouette ils sont sympas ici’…Je le remercie et lui fait comprendre que je dois d’abord déposer mes sacs à la Guest House avant, et m’indiquant un tuk tuk que je refuse de prendre, ni une, ni deux, il m’insulte gratuitement, fuck you, you stupid dans un anglais pas si mauvais 😉 j’en rigole et continue ma route…

Arrivé à la Guest House cosy, calme et charmante avec un jardin propice au bouquinage et aux rencontres, je book en ligne un bus pour le lendemain 9h (28$) en direction de Siam Reap au Cambodge avec la compagnie Nattakan.

Une énorme journée de marche entre un Palais Royal bondé, son bouddha d’émeraude et ses dorures captivant et le quartier ultra touristique de Khaosan Road qui me laisse une impression de déjà vu. Enfin, mon coup de cœur, le Wat Saket à l’est et son golden temple sur les hauteurs de la ville à la tombée de la nuit. Les jeux de lumières entre nuages, temples, habitations et gratte ciel sont à tomber.

Bangkok Wat Saket

Dîner dans un boui boui local où je me régale goulûment de crispy chicken et de soupe végétarienne pour une poignée de bahts. La nana doit penser que j’ai pas vu une assiette depuis des jours vu la quantité que j’engloutis. 1h après, rideau !

Bangkok street food

Réveil 6h45. J’attrape un tuk tuk à la volée  pour rejoindre la station de bus Mo Chit 2 à 15km au nord. La ville est déjà embouteillée mais ça a l’air moins pollué que Delhi malgré tout.

Bangkok circulation

C’est un peu la galère pour trouver mon bus car j’ai confondu entre guichet et plateforme. Même avec le billet acheté en ligne il faut se faire imprimer un ticket au guichet et tout le monde dit oui oui à mes questions en ne comprenant rien 😉 Personne ne parle anglais…

Bref, je m’en sors quand même, le bus est clean, il a même des toilettes 😉 Il est 9h15, en route pour la frontière cambodgienne de Poi Pet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *