Temple Kandariya Mahadev - Temple de Lakshmana, Khajuraho

Khajuraho : temples, érotisme et nature

Khajuraho c’est 10000 habitants, un havre de paix loin de l’agitation des grandes villes.

On a booké la nuit au friends a Khajuraho, une homestay tenue par une famille Franco-Indienne. Violette vit en Inde depuis 10 ans, mariée à Vijay avec qui elle a eu une petite fille.

Le soir, la maman de Vijay cuisine pour nous un repas typique. On parle de l’Inde, du système scolaire, des différences fondamentales de culture, de pensée. Nous comprenons que même après 10 ans passées ici, certaines questions démeurent et n’attendent pas forcément de réponse. Les mystères de l’Inde…

Friends in Khajuraho guest house

Ici, les gens viennent principalement voir les temples. Au nombre de 22 et répartis en 3 endroits, ils sont absolument incontournables et font partie de l’ambiance de la ville. Pour 600 roupies on peut visiter la partie ouest qui regroupe les temples incroyablement bien conservés (découverts vers 1840) et représentent l’art de vivre de la dynastie des Chandela entre les IXe et XIe siècle. Le tout dans un parc impeccablement entretenu.

On y voit des sculptures de danse, du quotidien, mais aussi des scènes érotiques (parfois à plusieurs, avec un jument…coquins les chandela 😉 ). On essaie de capter les réactions des indiens. Les jeunes sont curieux et les couples impassibles. On ne comprendra pas vraiment leur réaction.

Au Jain temple, côté sud, on assiste à un rassemblement de gens venus voir un guru très connu. Un homme nu et ses disciples également nus semblent donner des conseils à d’autres fidèles. C’est assez déroutant et encore plus lorsqu’un enfant nous approche et nous invite à écouter l’oration du Guru apparemment son idole. On est quelque peu hallucinés et ne nous attardons pas.

En Inde, on ne prononce pas les mots pénis et vagin, pourtant, certains vont parler avec des gurus à poil, et on visite les temples avec des scènes érotiques…encore un paradoxe difficile à cerner pour nous.

Temple de l’école de Khajuraho

En se baladant dans les ruelles, nous entrons dans une cours intérieure pour voir un temple,  c’est la sortie de l’école, les enfants sont dans leur costume et nous discutons avec le principal qui a l’air plutôt joyeux, ça change des souvenirs que j’ai des miens 🙂

2eme jour à Khajuraho, on va au Raja café, Linda prend son capuccino qui lui manque tant. On le paie le même prix qu’à Paris et il est tout aussi bon…;)

Ensuite, comme on est des T-rex (expression de Linda pour dire ´radin’ : le t-rex a des bras trop courts pour arriver à ses poches) on va dans le lassi corner bar où il y a au moins 30 mouches par m2 mais où les lassi et pancake sont plutot bons ! On y retrouve à nouveau le gamin rencontré au Jain temple. On parle avec lui de musique, de GTA san Andreas et de son futur comme docteur. Il a 11 ans et peur de rien !

Ensuite, on fait un détour par l’ancien musée archéologique (gratuit si vous avez un billet des temples de l’ouest, il y en a un plus récent). On y voit quelques sculptures sorties des temples dont un beau Ganesh.

On a loué des vélos pour 2 jours (100 roupies chacun) et on en profite pour aller au Tribal and Folk art museum : la révélation.

Tribal and folk art museum Khajuraho

Les œuvres sont supers et Suresh un gars adorable  nous fait le guide gratuitement et nous propose même de venir chez lui (à 7km dans un petit village de campagne) pour nous présenter sa famille. Il sera papa dans 2 mois. Malheureusement, nous déclinons l’offre ayant le train le soir même mais aurions beaucoup aimé y aller. (Thank you so much  Suresh for the visit and your kindness. We hope the best for you and your family).

Pecher en Inde

Il est 17h ici, le temps semble s’etre arrêté, le soleil a posé son regard pâle sur l’eau du lac, y laissant une lumière ocre douce et chaleureuse, on s’assoit au bord du lac un instant…silence…Et puis un ’hello, come here´ vient briser cette quiétude. 2 filles pêchent à côté et nous proposent de les rejoindre. Elles ne parlent pas vraiment anglais mais nous tendent leur cannes de bambou qui se résument à un fil de pêche, un petit morceau de polystyrène (qui sert de flotteur), un hameçon avec un peu de chapati. Simple mais terriblement efficace, c’est la pêche miraculeuse ! Les petits poissons sortent un par un. Nous essayons et après plusieurs tentatives nous y arrivons aussi. Yahoooooo ! Ce soir les gamelles seront pleines 😉

Lac de Khajuraho

On parle avec un artiste/commerçant en mangeant des samosas et rentrons à notre guest house le cœur léger.

Un dernier moment avec Violette et sa famille avant de quitter Khajuraho, décidément une magnifique étape sur notre parcours. Encore merci pour l’accueil, le dîner, les très bons conseils, nous vous souhaitons le meilleur pour toute la famille.

Il est 22h45, nous quittons le petit village en tuk tuk traversant la campagne nocturne. Arrivant à la gare, le parking est bondé…de vaches ! Pire qu’en Normandie ! Quant aux quais, c’est un véritable raz de marée humain allongé sur les quais qui se présentent à nos yeux. Nous nous faufilons au travers cette foule d’endormis pour rejoindre notre plateforme. Le train 21107 attend au bout du quai 2, il a très peu de wagon et un seul AC3. Notre billet était en RAC (reservation against cancellation). Cela signifie que les sièges ne sont pas garantis. On a quand même eu une banquette pour 2 (en ayant payé le prix normal) mieux que rien…

Pour info chaque ticket de train a un numéro PNR que vous pouvez saisir ici pour connaître le statut de votre billet (coach, berth…)

Un troupeau de vieux touristes polonais joyeux prend le wagon d’assaut. Il est 23h50, la nuit sera longue, le train s’enfonce dans la campagne indienne…

 

One Comment

  • soph!e

    Hailo subharatri !!!! Merci bcp pour se partage!!! Les photos que vous avez prises sont SUPERBES et vos intros – j’adore, je kiffe!!!! Keep posted!
    Love you byebye
    चुम्बन xxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *