Train - Panitanki

Sleeper class : le bercement des trains indiens

Après Agra, notre prochaine destination : Khajuraho, situé à 7h30 de train. Et le notre étant de nuit (le 12448, départ 23h05 d’Agra cantonment), nous avions réservé le billet en sleeper. On ne savait pas dans quoi on s’embarquait…aventuuuuureee !

Le proprio de notre guest house a qui on a demandé comme était la sleeper nous a répondu :

´If you take the train, thinking it’s gonna be good, it will be good. If you take it, thinking it will be bad, it’s gonna be worst…´

Voilà qui résume bien l’état d’esprit qui règne ici 😉

Cette fois le train est à l’heure et on a faillit être en retard car Linda tchatchait avec un jeune indien qui étudie les data science et rêverait de venir en France…

Le train arrive et la première mission consiste à trouver le bon wagon, on les laisse défiler sous nos yeux jusqu’à voir sleeper ! AC1, AC2, S1, S2, on cours en suivant les S… et on arrive à S4 et pas de S5 comme sur notre billet, alors la c’est la panique, on cours dans l’autre sens en demandant S five ? S five ? Certains hochent de la tête…d’autres nous indiquent la direction, on se faufile dans la foule sentant que le train va partir…et là, c’est la bonne, le train démarre, on saute dedans, c’était moins une !

À l’intérieur, c’est sombre mais on trouve facilement nos places et les indiens nous aident à sortir la banquette du milieu (il y a 3 niveaux). Linda sera en lower et moi en middle. La vie bat son plein, ça va et vient, le mec qui crie Chai !!! Chai !!! passe de temps en temps, il y règne une bonne ambiance et Linda me dit qu’ils ne vont jamais dormir…Il n’y a pas la clim mais c’est largement supportable.

1h plus tard, c’est déjà plus calme et on peut sombrer dans un léger sommeil pas vraiment confortable mais pas pire que ce à quoi je m’attendais. On est réveillé de temps à autre par l’agitation des différents stops et la nuit avance. Entre temps, quelques personnes se sont allongées près de nos banquettes, parfois dormant à même le sol…ici il pourrait y avoir un dicton (quand il y a de la place pour 3, il y en a pour 10!! où quelque chose comme ça).

Il est 6h, les premières lueurs du jour, et la grande famille indienne avec qui on a partagé la nuit est déjà à pied d’œuvre, du grand père qui doit avoir la quarantaine jusqu’au petit d’un an environ que l’on tend même dans les bras de Linda 😉

Il est 6h30, c’était une courte mais belle nuit qui nous a amené à Khajuraho.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *