Voyage - Train

Varanasi pour découvrir les traditions

Déjà 9h de train, les yeux encore cernés par la nuit, lentement j’emerge. Les masures aux couleurs vives et usées par le temps s’enchaînent, faites de briques et de broc, les vaches, chiens, cochons, buffles errent entre des déchets où les enfants jouent. Je n’y perçois aucune tristesse mais simplement l’ineffable déroulement de la vie.
Et puis le Gange nous apparaît pour la première fois à travers la petite fenêtre du train, impressionnant de sérénité. Un rêve de gosse vient de se réaliser 😉

Nous arrivons à Varanasi, considérée comme la capitale spirituelle de l’Inde. L’un des concepts de l’Hindouhisme est de s’abstraire du cycle des réincarnations et d’atteindre la moksha (libération finale de l’âme). Cette relation à la vie ancrée depuis plusieurs centenaires imprègne une atmosphère traditionnelle et religieuse que l’on peut ressentir pleinement ici. Si un Hindou meurt à Varanasi il rompt le cycle des réincarnations, alors de nombreux indiens malades ou en fin de vie attendent leur salut ici.

Nous posons les sacs au Zostel, auberge à mi chemin entre la gare et le Gange et allons voir la cérémonie qui se déroule chaque soir à partir de 18h à la dasashwamedh ghat, avec des chants, de la musique, où de jeunes indiens s’emploient à des chorégraphies traditionnelles. Il s’en dégage une atmosphère de paix.

Ceremonie sur le gange

A peine arrivés, qu’un prétendu ´moine’ sorti de nulle part me pose la main sur le front et m’étale une crème d’argile, y ajoute un point rouge en faisant des incantations…Je suis la comme un con à me demander si ça fait partie de la tradition 😉 en fait il voulait juste des roupies (classique) comme tous ces copains qui veulent te masser les mains, te mettre des fleurs ou un cobra autour du coup, te vendre un tour en bateau…Linda se fait aussi peindre…on lui file 20 roupies pour la beauté du geste et on se marre 😉 Nous voilà mariés en Inde…ou pas !

La cérémonie dure 1 heure, nous quittons la ghat avec les fidèles, quelques touristes et badauds, passant devant une file de mendiants et de sages.

Cette ville est aussi différente de ce que l’on a vu jusqu’à présent par son architecture, on y trouve les vestiges d’anciens palais et villas, des boutiques à l’européenne, mélange de modernité et traditions, mais le traffic y est toujours aussi dense et la pollution aux heures de pointe insupportable.

Main street à Varansi

Varanasi c’est aussi un terrain miné par les bouses de vaches disséminées un peu partout, à chaque coin de rue gare à la glissade 😉

En route vers notre guest house, nous nous délectons d’un excellent lassi dans un petit restaurant (lassi shop) en ruine où les murs suintent de toute part…

Notre dortoir de 4 chambres est clean, on le partage avec 2 jeunes futurs officiers du gouvernement qui font un trip religieux de 4 jours. L’un regarde The Big Bang Theory et me parle aussi de Games Of Thrones 😉 Sympas et cultivés, nous passeront là soirée à tchatcher avec eux et comprendront un peu mieux le travail des fonctionnaires en Inde. Ils connaissent un peu la politique Française et européenne, c’est riche d’enseignement.

Ablutions sur le gange à varansi

Le lendemain 5h du mat, les réveils sonnent, on veut profiter de l’ambiance matinale au bords du Gange où la vie s’active entre les ablutions, les barbiers, les gens qui pratiquent leur yoga, les sages qui transmettent leur connaissance et les touristes en bateau. Le spectacle est remarquable.

Un vieux monsieur nous fera une visite des ghats et notamment de Harishchandra. C’est l’un des deux endroits où sont brûlés les corps des défunts suivant un process bien huilé. Nous passons à côté d’un bûcher en flamme, l’atmosphère y est pesante, j’y ressens un certain malaise. Il y a également un incinérateur électrique destiné aux plus pauvres mais peu de personnes ne semblent l’utiliser…

Un soir, nous irons à Manikarnika ghat par des petites ruelles pas vraiment rassurantes. C’est LE lieu où les bûchers fument sans cesse. Impressionnant ! un mec plutôt insistant nous invite à nous rapprocher, on esquive, demi tour toute !

Il y a d’ailleurs un excellent article sur le sujet de la crémation à Varanasi https://www.parismatch.com/Actu/International/Les-businessmen-de-la-cremation-568819

Notre guide improvisé nous amène chez lui pour nous présenter ses morceaux de soies, pacheminas et autres tissus…apparemment il gère une petit usine mais une fois de plus nous ne serons pas de bons clients ;(  Promenade long le Gange

La journée continue, nous faisons une longue halte à la Singh guest house, un endroit que nous recommandons pour y prendre un petit déjeuner au calme dans une cours intérieure avec jardin. On peut chiller paisiblement, bouquiner, écrire, se relaxer et ici c’est un vrai luxe !

On se prend un tuk tuk direction la gare et question existentielle de Linda : à quel moment vont-ils changer de route pour nous égorger et vendre nos organes ? 😉 ;)) finalement on arrivera à bon port et à prendre nos billets pour Darjeeling !

On a découvert une petite gallerie d’artiste où un jeune et sa famille font de la peinture traditionnelle sur feuille de palmier (tala pattachitra), un petit bijou pour lequel nous avons craqué ! On ramène Ganesh à la maison 😉

Soirée lessive pour 100 roupies (il était temps ;)), on squatte toutes les cordelettes du rooftop  et dînons en discutant avec un jeune employé qui nous fait part de ses théories sur la vie et sur la part de responsabilité des colonialistes sur l’Inde…c’est pas vraiment convaincus que nous regagnons notre dortoir.

Nouvelle journée à Varanasi, on quitte notre auberge avec nos gros sacs à dos pour rejoindre la Wander Station guest house plus proche du Gange et des nombreux bazars. L’immeuble sur plusieurs étages, disposant d’un rooftop avec vue sur le Gange a été retapé et décoré avec goût, ça sent l’auberge espagnole et l’ambiance internationale (israélien, hollandais, espagnols…). Un bon rapport qualité prix pour la ville. Le propriétaire y a investi 6 millions de roupies avec son oncle (environ 70000€). Quartier de notre auberge

Nous visitons l’université et son temple (Vishwanath), immense complexe entouré de végétation concentrant les différents centres d’études, on y croise les nombreux étudiants dans leur costume, le gap de style est énorme avec les bords du gange.

Le lendemain nous visitons les temples (durga temple et Sankat Mochan temple) et assistons à différentes célébrations. En plus c’est la période de Durga Puja (la fête en l’honneur de la déesse hindou épouse de Shiva) qui peut être aussi adorable que destructrice selon la forme qu’elle prend et Linda adore quand elle arbore son plus beau collier fait de têtes d’hommes…

Dernier tour par Assi ghat, l’un des quartiers les plus agréable de la ville. On fait le plein de dollars pour les permis Népalais (100$=7450 roupies indienne) et retour à la guest house avant de prendre le train direction Darjeeling (le 12436 22h15-12h, 5100 roupies pour 2 en AC3).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *